Leïla Baracchini

Leïla Baracchini est doctorante au Centre de Recherche sur les Arts et le Langage à l’EHESS (Paris) et à l’Institut d’Ethnologie de l’Université de Neuchâtel, et chargée d’enseignement à l’Université de Neuchâtel. Sa thèse porte sur la production, la circulation et la réception de l’art san contemporain. Elle a mené des terrains de recherche au Botswana, en Afrique du Sud, en France (Guadeloupe) et en Suisse sur les milieux de l’art et la question patrimoniale. Ses intérêts de recherche portent principalement sur l’anthropologie et la sociologie de l’art et des images dans des contextes coloniaux et postcoloniaux.

Bibliographie sélective :

MONNEY, Julien et Leïla BARACCHINI. 2018. « The production of ethnographic documents and their use in rock art research ». In Oxford Handbook of the Archaeology and Anthropology of Rock Art, édité par Bruno David and Ian McNiven. Oxford : Oxford University Press.

BARACCHINI, Leïla et Julien MONNEY. 2017. « Past images, contemporary practices : Re-use of rock art images in contemporary San art of Southern Africa ». In Oxford Handbook of the Archaeology and Anthropology of Rock Art, édité par Bruno David and Ian McNiven. Oxford : Oxford University Press.

BARACCHINI Leïla. 2015. « Petite fabrique d’art au Kalahari ou de l’usage du concept d’artification en anthropologie ». In : Une expérience au croisement de l’art et de la sociologie : Conversations avec Nathalie Heinich, édité par Pamela Guerdat et Mélissa Rérat. Neuchâtel : Alphil.

Vous êtes Leïla Baracchini ?
N'hésitez pas à nous écrire pour mettre à jour votre fiche.