Suzanne Chappaz-Wirthner

Après ses études à l’Institut d’ethnologie de l’Université de Neuchâtel (mémoire de licence et thèse de doctorat sur les masques et le carnaval du Haut-Valais), Suzanne Chappaz-Wirthner a été à plusieurs reprises chargée de cours aux Universités de Neuchâtel, Bâle et Lausanne. A partir de ses enquêtes de terrain sur les masques du Lötschental et le carnaval des Turcs, des Fols et des Dragons à Brigue, Glis et Naters, elle développe une réflexion sur la notion de transgression taxinomique telle qu’elle se manifeste dans les figures du double, de l’hybride et du mutant, ce qui l’a amenée à inclure dans son corpus des oeuvres littéraires et picturales et à participer à la conception de deux expositions du Musée d’ethnographie de Neuchâtel, Figures de l’artifice en 2006 et What are you doing after the Apocalypse ? en 2011. Elle a publié sur le thème de la transgression plusieurs articles exploratoires en relation avec les expositions de ce musée et avec les thématiques de la revue romande Tribune psychanalytique. Elle collabore actuellement avec l’Ecole cantonale d’art du Valais et y donne un cours consacré à la « fabrique des images » et aux questions que soulèvent les relations instaurées entre l’art et l’ethnographie.

Principales publications :

  • 1992, « Le cocu, la mégère et le puto », in Jacques HAINARD et Roland KAEHR (éds), Les femmes. Neuchâtel (Suisse), Musée d’ethnographie, pp.81-103.
  • 1995a, Le Turc, le Fol et le Dragon. Figures du carnaval haut-valaisan. Neuchâtel/Paris, Institut d’ethnologie/Maison des sciences de l’homme : 440p.
  • 1995b, « Du blanc au noir : genèse et subversion d’un écart », in GHK (éds), La différence. Neuchâtel (Suisse), Musée d’ethnographie, pp.133-158.
  • 1997, « L’homme sauvage entre représentations et pratiques », in Jacques HAINARD et Roland KAEHR (éds), Dire les autres. Réflexions et pratiques ethnologiques. Textes offerts à Pierre Centlivres. Lausanne, Editions Payot, pp.253-270.
  • 1998, « Le simulacre ou la transcendance impossible. Réflexions à partir de Tertullien et de Philip K. Dick », in GHK (éds), Derrière les images. Neuchâtel (Suisse), Musée d’ethnographie, pp.63-95.
  • 2002, « Le thème de la connaissance interdite dans L’Homme au sable de E.T. Hoffmann. Du rite d’inversion à l’oeuvre de fiction », Ethnologie française, XXXII, 2002, 2, avril-juin, pp.335-344.
  • 2003, « A la vie à la mort. Un inceste gémellaire entre fait divers et fiction », in GHK (éds), X-spéculations sur l’imaginaire et l’interdit. Neuchâtel (Suisse), Musée d’ethnographie, pp.185-206.
  • 2004. « La renaissance du carnaval dans le Haut-Valais conflit d’appartenance et création de figures emblématiques », in Christian BROMBERGER, Denis CHEVALLIER, Danièle DOSSETTO (dir.), De la châtaigne au carnaval : relances de traditions dans l’Europe contemporaine. Die, Ed. A Die, pp. 90-95.
  • 2006, « Le dragon carnavalesque et ses rites », in Jean-Marie PRIVAT (dir.), Dragons : entre sciences et fictions. Paris, CNRS éditions, pp. 170-177.
  • 2007a, « L’inceste comme union mystique chez Musil ou l’écart anthropologique en question », Tribune psychanalytique, 7 (Liaisons fraternelles), pp.127-149.
  • 2007b, « Les volte-face de l’ironie dans ‘Le meilleur des mondes’ de Aldous Huxley », in Suzanne CHAPPAZ-WIRTHNER, Alessandro MONSUTTI, Olivier SCHINZ (éds), Entre ordre et subversion : logiques plurielles, alternatives, écarts, paradoxes. Paris, Karthala, pp. 203-223.
  • 2007c. « L’artifice ou le genre ambigu : quelques réflexions autour d’un masque cokwe », in Marc-Olivier GONSETH, Yann LAVILLE, Grégoire MAYOR (éds), Figures de l’artifice. Neuchâtel, Musée d’ethnographie, pp.220-234.
  • 2010a. « Le yéti et les Tschäggättä : imaginaires de l’origine au Lötschental », in Marc-Olivier GONSETH, Yann LAVILLE et Grégoire MAYOR, Helvetia Park. Neuchâtel, Musée d’ethnographie, pp. 320-329.
  • 2010b. « Présence et incarnation » [chez Philippe de Champaigne et Orlan], Tribune psychanalytique, 9 (Présences), pp. 192-207.
  • 2013. « Louis Courthion et le Valais. Une pensée sans entraves », in : Thomas ANTONIETTI (dir.), Si loin et si proche. Un siècle d’ethnologie en Valais. Baden, hier+jetzt Verlag für Kultur und Geschichte, pp. 51-55.
  • 2014. « Patrimoine et art contemporain : le regard de Jimmie Durham à Art Basel ». Schweizerisches Archiv für Volkskunde, 110. Jahrgang, Heft 2 (Themenheft Kulturerbe), pp. 221-226.
  • 2015a. « Une grotesque chez Gombrowicz. Lecture de Trans-Atlantique ». Tribune psychanalytique 12 (Obéissance, insoumission), pp. 125-137.
  • 2015b. « L’ombre-mère ». A paraîre dans Secrets, Musée d’ethnographie de Neuchâtel.

(fiche mise à jour le 4 septembre 2015)

institution rattachee :

chercheuse indépendante.

Revue en lutte
Vous êtes Suzanne Chappaz-Wirthner ?
N'hésitez pas à nous écrire pour mettre à jour votre fiche.