Pierre Floux

Pierre Floux est allocataire de recherche en dernière année de doctorat à l’Ecole doctorale ABIES de l’INA-PG. Provisoirement titrée « Ce qui est bon pour moi ? » Perception, qualité, risque sa thèse se donne comme objectif pratique d’améliorer l’efficacité des prescriptions. Son développement théorique passe par une analyse de la façon dont les personnes se font sentir et agir pour limiter les risques (“ce qui est mauvais pour moi”) ou augmenter la qualité d’un attachement (“ce qui est bon pour moi”). Les deux terrains choisis sont l’insécurité routière avec en particulier la conduite en état d’ivresse, et l’analyse d’un goût complexe, celui des morilles — complexe en ce qu’il présente des facettes très variées selon qu’on parle de cueillette, de cuisine ou de vente.

Publications

  • FLOUX, Pierre, 2002, « Chasser les morilles », Barbizier. Revue d’ethnologie franc-comtoise, bulletin de l’association Folklore comtois, n° 25.
  • FLOUX, Pierre, (avec AMIOTTE-SUCHET, Laurent), 2003, « Stabiliser une identité hétérogène par la patrimonialisation d’une maison typifiée », Les nouvelles de l’archéologie, Numéro 93, pp. 16-20.
  • FLOUX, Pierre, 2006, "Chercheurs de morilles", Spécial Champignons Magazine, n° 52, mai, pp. 16-21.

Note de lecture

  • COLIN Clark and Trevor PINCH, 2005, The Hard Sell. The language and Lessons of Street-Wise Marketing, London, Harper Collins Publishers, 1995, Economie rurale, 286-287, mars-juin, pp. 102-103.

A paraître

  • FLOUX, Pierre, (AMIOTTE-SUCHET, Laurent et BARBE, Noël), « Pragmatique du fonctionnement d’un musée régional », in : N. Barbe (textes réunis et présenté par), Culture et territoire. Qualifications culturelles et inscriptions territoriales. Paris, CNDP,.
  • FLOUX, Pierre, « “S’il vous plaît... fais-moi voir une morilles !“ L’ethnographie comme « apprivoisement » de l’observateur par l’observé ».
  • Fiche de lecture pour le numéro spécial d’Economie Rurale, séminaire Mise en Marché sur le livre de Clark, C. & Pinch, T., 1995, The Hard Sell. The language and lessons of street-wise marketing, Londres : Harper Collins Publishers.

Communications

  • FLOUX, Pierre, 2002, « Pourquoi le seul cultivateur de champignons comtois ne travaille-t-il pas les morilles ? », 127ème congrès national des sociétés historiques et scientifiques (CTHS), Nancy.
  • FLOUX, Pierre (avec AMIOTTE-SUCHET, Laurent), 2002, « Identité réelle versus effet d’identité. Comment la patrimonialisation d’une maison typifiée participe à l’effet d’une identité régionale ? », Atelier des 11 et 12 octobre (Maison des Sicences de l’Homme) à la Direction des Affaires Culturelles de Franche-Comté.
  • FLOUX, Pierre (avec CHEVALIER Sophie), 2004, « L’expérience de la revue « ethnographiques.org » : la diffusion des connaissances en anthropologie par le biais des T.I.C. », Conférences des 9, 10 et 11 décembre : Sources et ressources pour les sciences sociales , Groupe TIME (EHESS-CNRS-CdeF-EPHE-INT).
  • FLOUX, Pierre, 2004, « Pour une sociologie pragmatique du goût des morilles », 1er congrès de l’Association Française de Sociologie, RTF 11 Consommation, Villetaneuse, 24-27 février.
  • FLOUX, Pierre (avec HENNION Antoine et TEIL Geneviève), 2004, « To make oneself get sensitive to things : from a sociology of taste to a pragmatics of attachment », Public Proofs - Science, Technology and Democraty, Paris, 26-28 août.

DEA

  • FLOUX, Pierre, 2000, Vers un collectif ludique pour fédérer l’objet morille. Natures et temporalités de l’anodin, Université de Franche-Comté.

(fiche mise à jour le 8 juin 2006)

Revue en lutte
Vous êtes Pierre Floux ?
N'hésitez pas à nous écrire pour mettre à jour votre fiche.