ethnographiques.org Revue en ligne de sciences humaines et sociales
plan du site | aide | contacts | charte


Marie Hocquet

Marie Hocquet

Marie Hocquet est docteur en sociologie et anthropologie politique. Elle a soutenu sa thèse Mémoire, oubli et imaginaires urbains. Etude de deux hauts lieux de la mémoire communiste à Berlin-Est : le Palais de la République et le Musée de la Stasi à l’Université Jean Monnet de Saint-Étienne. Elle est actuellement rattachée au Centre Max Weber (UMR 5283) et enseigne la sociologie à l’UJM en tant qu’ATER depuis deux ans. Dans le cadre de sa thèse, elle s’est intéressée à la construction de la mémoire et de l’oubli de la RDA en privilégiant une approche spatiale du phénomène mémoriel. Elle s’est attachée à décrire les processus de patrimonialisation afférents au réaménagement urbain de la capitale, ainsi que la constitution d’un paysage mémoriel du communisme à Berlin suite à la réunification. Pointant tout d’abord l’émergence de récits nationaux s’incarnant dans l’espace urbain berlinois, elle a également mis en lumière les indices spatiaux révélant l’existence d’interprétations alternatives des identités et du passé de la ville en s’efforçant de resituer ces phénomènes à l’articulation du local et du national. Son travail porte par ailleurs sur la construction de l’altérité dans le contexte de l’après réunification à travers une étude des représentations croisées de la RDA chez les populations ouest- et est-berlinoises.

RECHERCHE

2011 : Mémoire, oubli et imaginaires urbains. Etude de deux hauts lieux de la mémoire communiste à Berlin-Est : le Palais de la République et le Musée de la Stasi, thèse de doctorat en sociologie et anthropologie politique (Université Jean Monnet, Saint-Étienne).

2005 : Participation au programme de recherche menée par le CLERSÉ (Centre Lillois d’Etudes et de Recherches Sociologiques et économiques, UMR 8019) et l’Ifrési (Institut Fédératif de Recherche sur les Economies et Sociétés Industrielles) pour le Ministère de la Culture et portant sur le vivre ensemble en ville nouvelle. Enquête menée à Villeneuve d’Ascq sur les quartiers du Château et de Triolo.

2004 : Les processus de co-production de la mémoire collective dans la région lensoise. Mémoire de DEA réalisé dans le cadre du projet de Recherches territorialisées portant sur la mémoire des villes industrielles et mis en place dans le bassin minier du Nord-Pas-de-Calais par le Ministère de la Culture, la DRAC Nord-Pas-de-Calais, l’association et scène nationale « Culture Commune », en partenariat avec l’Université des Sciences et Technologies de Lille1.

2003 : Le fait associatif : philanthropie et carnaval dans la localité dunkerquoise : Mémoire de Maîtrise d’Ethnologie soutenu à l’Université des Sciences et Technologies de Lille 1.

COMMUNICATIONS

2012 : When the Memory of an emblematic building becomes an instrument in a struggle for recognition. The case of the Palace of the Republic in Berlin, intervention réalisée dans le cadre du séminaire « Ville, mémoire, migrations », Paris 8, 30-31 mai 2012.

2012 : Investir un nouveau terrain, entre bilan et nouvelles perspectives méthodologiques, intervention réalisée dans le cadre du séminaire des (post)doctorants de l’équipe 4 du Centre Max Weber, Terrains et postures de recherche, Saint-Étienne, 17 février 2012.

2011 : La renationalisation du discours sur l’architecture et les spécificités urbaines locales comme support de la patrimonialisation du centre historique de Berlin, 7ème Rencontre internationale des jeunes chercheurs en patrimoine, La patrimonialisation de l’urbain, Institut de Géoarchitecture, Université de Bretagne occidentale, 5-7 octobre 2011.

2011 : The Reunification and the Backstage of the Construction of Otherness in Berlin, 10th conference of ESA, Social relations in turbulent times, Geneva 7-10 September 2011.

2011 : La part de la communication des patrimoines dans la redéfinition des identités urbaines. Le cas du Palais de la République à Berlin, Colloque international Jeunes Chercheurs Communication des patrimoines, 9-10 juin 2011, Université d’Avignon.

2011 : Les opérateurs de l’imaginaire à l’œuvre dans la constitution du paysage mémoriel communiste à Berlin. L’exemple du musée de la Stasi à Lichtenberg, colloque international Les opérateurs de l’imaginaire urbain, Saint-Étienne, 3-4 mars 2011.

2009 : L’oubli par effacement des traces, le cas du Palais de la République à Berlin, Symposium La construction de l’oubli, Strasbourg, 26 et 27 novembre 2009.

2008 : The New Berlin, the contribution of the spirit of capitalism in the reshaping of the city, 10th Biennial Conference of EASA, Experiencing Diversity and Mutuality, Ljubljana, August 2008.

2008 : Les enjeux de la reconnaissance dans la constitution du paysage mémoriel communiste à Berlin, 18ème Congrès de l’AISLF, Etre en société, le lien social à l’épreuve des cultures, Istanbul, juillet 2008.

PUBLICATIONS

A paraître : « Les Berlinois de l’Est face à la constitution du paysage mémoriel communiste à Berlin. Le cas du Musée de la Stasi à Lichtenberg », publication des actes du 18ème colloque franco-roumain Traces, mémoires et communication, 31 juin-1er juillet 2011, Université de Bucarest.

A paraître « Les processus de patrimonialisation du centre historique de Berlin, un oubli programmé ? », Espaces et Sociétés, Les aléas de la patrimonialisation urbaine, 2013.

« Le nouveau Berlin, mise en récit de la nouvelle Allemagne à travers l’espace urbain de la capitale », Revue En Cours n°11, Déc. 2009, p. 7-25.

Paru dans ethnographiques.org :

  • - Les effets d’exclusion du geste destructeur : le cas du Palais de la République à Berlin
    (publié en juillet 2012)
  • Liste de tous les auteurs

    Vous êtes Marie Hocquet ? N'hésitez pas à nous écrire pour mettre à jour votre fiche.