ethnographiques.org Revue en ligne de sciences humaines et sociales
plan du site | aide | contacts | charte


Newsletter

Les derniers comptes-rendus

Numéro en cours

  • Numéro 35 - Vieillir en institution, vieillesses institutionnalisées. Nouvelles populations, nouveaux lieux, nouvelles pratiques
  • Pied de page

    (Information publiée le mardi 27 décembre 2011)

      ethnographiques.org, revue internationale de sciences humaines et sociales, fonctionne grâce aux abonnements de soutien de ses lecteurs et au bénévolat des membres de son comité qu’autorisent leurs institutions de rattachement. Elle bénéficie également du soutien du Centre national de la recherche scientifique (CNRS), de l’Institut de Sciences Humaines et Sociales du CNRS (InSHS), du Ministère de la Culture (France), de l’Institut d’Ethnologie de l’Université de Neuchâtel, du Laboratoire d’anthropologie et d’histoire de l’institution de la culture (Lahic, IIAC, CNRS), et du Musée d’ethnographie de Neuchâtel (MEN). L’hébergement de son site est assuré par la Maison des Sciences de l’Homme et de l’Environnement C.N. Ledoux (Université de Franche-Comté / Besançon). Elle a bénéficié et bénéficie encore de l’appui de différentes institutions (voir la liste complète des partenaires institutionnels présents et passés).

    Numéro à venir

    (Information publiée le mardi 16 septembre 2008)

      Jouer avec les animaux.
      Dans son prochain numéro, la revue ethnographiques.org proposera une série d’ethnographies qui décrivent les multiples jeux que les êtres humains engagent avec des animaux dans un entrecroisement de perspectives.
      Comment jouait-on avec son chien pendant l’Antiquité ? Quelles altérités sont impliquées dans les tauromachies américaines ? Quels jeux autorise-t-on aux animaux des zoos ? Pourquoi ruse-t-on avec le renard en Mongolie ? Quelles courses mène-t-on avec des chiens ou avec des chevaux ? Pour mieux comprendre les interactions entre humains et animaux, le jeu en vaut la chandelle

      Ce numéro sera coordonné par Sophie Chevalier et Thierry Wendling.