ethnographiques.org

rodda et al Figure 04

Figure 4. Comparaison de la notation de la pirouette en dehors exécutée par un débutant et un expert. Elle fait apparaître que le débutant n’est pas capable de mobiliser et d’intégrer dans un mouvement autant de parties du corps que l’expert (notation simplifiée, signes de liaison sont complètement absents) ni d’opérer la dissociation des segments temporels (absence d’élan de la tête). De plus, en termes d’organisation chronologique du tour, dans les notations des débutants les signes - cela est particulièrement évident dans la colonne des appuis - ne remplissent pas l’intégralité des trois temps de la mesure : leur tour apparaît « saccadé » et pas « fluide ».


 

[Document issu de l'article : http://www.ethnographiques.org/2015/Rodda-Bril-Goujon-Shim]