ethnographiques.org

rodda et al Figure 05

Figure 5. Comparaison de la notation du HanBalDeulenDolgi exécuté par un débutant et un expert. Elle fait apparaître les mêmes différences générales entre le débutant et l’expert en danse classique. Plus précisément, les signes de liaison sont absents dans les phases de relevé&tourné, et localisés aux mains dans le plié, la respiration « accentuée », un des éléments les plus caractéristiques de la danse coréenne est aussi absent. L’exécution apparaît tout autant « saccadée » au niveau du temps que pour le débutant en danse classique.


 

[Document issu de l'article : http://www.ethnographiques.org/2015/Rodda-Bril-Goujon-Shim]