ethnographiques.org


Avec les raclures du pétrin, la mère a façonné un couple (lui : der Gritibus, elle : die Tocha). Agent de la reproduction sexuée des corps, le couple est flanqué d’un oiseau, qui figure la composante « céleste », ou « spirituelle », de la reproduction. Recette sociale et mentale du pain sans fin : transfigurer du bout des doigts, puis dans le ventre du four, la fin du pain (les raclures) en figures de la perpétuation des corps, et donner ces créations à manger aux créatures qui incarnent l’avenir de la maisonnée : ses enfants. Four commun de Wessenried, avril 1971.© clm 17.30.


 

[Document issu de l'article : http://www.ethnographiques.org/2009/Macherel-Chappaz-Wirthner-Mayor]