Leïla Baracchini

Leïla Baracchini est docteure en anthropologie de l’Université de Neuchâtel et de l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales. Ses travaux portent sur les processus de marchandisation de la culture et sur les arts autochtones contemporains. Elle a mené des terrains de recherche au Botswana, en Afrique du Sud, en France (Guadeloupe) et en Suisse sur les milieux de l’art et la question patrimoniale. Son travail de thèse sur l’émergence et la production d’un art san contemporain a été récompensé par le prix de thèse du Musée du quai Branly – Jacques Chirac 2019.

Bibliographie sélective :

BARACCHINI, Leïla. 2020. « Tableaux et titres : Les enjeux de la traduction dans un atelier d’art au Botswana », L’Homme, 233, 45-74.

BARACCHINI, Leïla et Julien MONNEY. 2017. « Past images, contemporary practices : Re-use of rock art images in contemporary San art of Southern Africa ». In Oxford Handbook of the Archaeology and Anthropology of Rock Art, édité par Bruno David and Ian McNiven. Oxford : Oxford University Press.

BARACCHINI Leïla. 2015. « Petite fabrique d’art au Kalahari ou de l’usage du concept d’artification en anthropologie ». In : Une expérience au croisement de l’art et de la sociologie : Conversations avec Nathalie Heinich, édité par Pamela Guerdat et Mélissa Rérat. Neuchâtel : Alphil.

Vous êtes Leïla Baracchini ?
N'hésitez pas à nous écrire pour mettre à jour votre fiche.
Revue en lutte