Espaces et sociétés 164-165, 2016.

L’observation et ses angles

Toulouse, Érès. (?>4)

Présentation de l’éditeur :

L’observation, fondamentale dans l’étude des rapports société-espace, implique de décrire une situation mais aussi d’analyser la place qu’y occupe le chercheur. Une grande variété de terrains – l’alimentation en Polynésie, les squats en France, les plages de Rio, les bains-douches parisiens ou les chamois des Bauges, entre autres – offrent ici l’occasion d’examiner l’interdépendance de l’observation avec d’autres techniques d’enquête, la médiation d’outils d’enregistrement comme le dessin ou la photo, ainsi que les enjeux de la corporéité de l’observateur et de son intrusion dans l’intimité d’autrui. L’espace de l’observation apparaît dès lors comme celui d’une collaboration, de bon gré ou non, avec les observés.

Table des matières :

Revue en lutte