Maxime Vanhoenacker

Chargé de recherche CNRS, IIAC (UMR 8177) - EHESS.

Après un doctorat en anthropologie sociale et culturelle consacré aux pratiques d’éducation à la citoyenneté dans le scoutisme laïque des Eclaireuses et Eclaireurs de France, puis des recherches post-doctorales menées au musée du quai Branly sur l’indianisme scout, je poursuis l’ethnographie du scoutisme, en France et progressivement sur d’autres terrains, à partir de deux questions programmatiques : comment survivent ces communautés scoutes éphémères (car bientôt le scout devient adulte) et quelle propédeutique de citoyenneté s’y joue ?

Principales publications :

  • 2016. « Education active et laïcité : des motifs de politisation des engagements bénévoles dans le scoutisme des Eclaireuses et Eclaireurs de France (EEDF) », in Lebon, F. et De Lescure, E (dir.). L’éducation populaire au tournant du XXIe siècle. Editions du Croquant, p.121-136.
  • 2014. « Suivre la trace de la citoyenneté dans le scoutisme laïque des éclés », in Carrel M., Neveu C. (dir.). Citoyennetés ordinaires. Pour une approche renouvelée des pratiques citoyennes. Paris, Ed. Karthala.
  • 2011. « Education in a French secular group of scouts : a site to study tensions over citizenship », Citizenship Studies, special issue Questions de citoyenneté/Questioning citizenship, 15(8), p.1047-1059.
Revue en lutte
Vous êtes Maxime Vanhoenacker ?
N'hésitez pas à nous écrire pour mettre à jour votre fiche.