Manon Denoun

Manon Denoun s’est intéressée aux processus de représentation dans les sociétés contemporaines, en prenant comme cas d’études des pratiques artistiques ou amateures, afin d’analyser l’efficacité communicationnelle des différents supports, comme la création contemporaine théâtrale des sociétés occidentales et les œuvres d’art-vidéo.

Ses dernières recherches ont porté sur l’évolution des décorations murales réalisées dans les villages de la Copperbelt africaine (République démocratique du Congo et Zambie). Au cours de ses terrains, elle a mis en regard les spécificités plastiques des habitats et les témoignages des habitants, pour mieux appréhender les corrélations sociales de ces expressions. Revenant sur les origines associées localement à cette pratique, et notamment au déroulement d’un rituel féminin, elle montre l’émergence et la cristallisation de styles caractéristiques, racontant d’une certaine façon la micro-histoire des sites étudiés tout en reflétant également les normes imposées par les administrations coloniales et mises en place, à la suite des indépendances, aux échelles nationales et régionales. Le corpus graphique constitué dans son travail de thèse montre la circulation mondiale de symboles mais aussi une attention pragmatique à l’habitat, à ce qu’il permet et affiche socialement. Manon Denoun observe les gestes quotidiens liés à la décoration et met en évidence l’attention et le soin renouvelés par les habitants pour produire leurs propres images de la modernité.

Manon Denoun enseigne actuellement « savoir-faire méthodologique » à l’Université Paris 1 – Panthéon-Sorbonne et est membre associée du LAIOS – IIAC (UMR8177).

Revue en lutte
Vous êtes Manon Denoun ?
N'hésitez pas à nous écrire pour mettre à jour votre fiche.