Laurent Amiotte-Suchet

Laurent Amiotte-Suchet est actuellement Responsable de recherche à la Haute école de santé Vaud (HESAV - HES-SO). Il est également professeur remplaçant à l’Université de Lausanne (UNIL-FTSR) et rattaché à l’Institut de sciences sociales des religions contemporaines (ISSRC) de l’Université de Lausanne.

En collaboration avec Annick Anchisi (HESAV), il mène actuellement un projet de recherche intitulé : "Vivre et vieillir séparé du monde. Stratégies de préservation des ordres monastiques".

Laurent Amiotte-Suchet est également chercheur associé au Programme Genre, Globalisation et Changement (PGGC) de l’IHEID de Genève, au laboratoire Groupe Sociétés, Religions, Laïcités (GSRL, UMR EPHE-CNRS) de Paris, ainsi qu’au Laboratoire de Sociologie et d’Anthropologie (LASA) de l’Université de Franche-Comté.

Formé en sociologie et en anthropologie à l’Université de Franche-Comté, sous la direction de l’ethnologue Bertrand Hell, Laurent Amiotte-Suchet a ensuite réalisé à Paris une thèse de doctorat en sociologie des religions à l’École Pratique des Hautes Études (EPHE — section des sciences religieuses) sous la direction du sociologue Jean-Paul Willaime. Il a été assistant d’enseignement et de recherche (ATER) à l’EPHE de 2005 à 2007.

Après son doctorat, Laurent Amiotte-Suchet a travaillé à l’Université de Lausanne de 2007 à 2012 en tant que Maître Assistant (2007-2011) puis Professeur remplaçant (2011-2012) en sociologie des religions. Il est actuellement rattaché à l’Institut de sciences sociales des religions contemporaines (ISSRC) de l’Université de Lausanne.

Laurent Amiotte-Suchet enseigne depuis 15 ans dans le cadre universitaire : comme chargé de cours (introduction à l’anthropologie) à l’Université de Franche-Comté (1999-2005), dans le cadre de ses fonctions d’assistant d’enseignement et de recherche (ATER) à l’EPHE de 2005 à 2007 (sociologie des religions) puis en tant que Maître Assistant à l’Université de Lausanne (2007-2011) où il assurait un cours de Bachelor (Atelier de terrain en sciences des religions) et un cours-séminaire. De 2011 à 2012 puis 2016-2017, en tant que Professeur remplaçant, Laurent Amiotte-Suchet a donné des enseignements de Bachelor d’introduction à la sociologie des religions et a assuré un cours-séminaire de sciences sociales des migrations dans le cadre de la chaire « Religions, migration, diasporas » de la Prof. Monika Salzbrunn. Il a également donné des enseignements de sociologie des religions à l’Université de Genève (2009-2011, 2018-2019) et à l’université de Fribourg (automn. 2009) et des enseignements en anthropologie du développement à l’Université de Franche-Comté dans le Master AGPS (2009-2014).

Laurent Amiotte-Suchet a effectué de nombreux contrats de recherche, d’abord pour le compte de la Direction Régionale des Affaires Culturelles de Franche-Comté (2001) puis de la Fédération Protestante de France (2002-2004). En 2005, il a travaillé comme assistant de recherche dans le cadre d’une recherche européenne du 6e Programme-Cadre européen pilotée par le Max Planck Institut for Social Anthropology de Halle (Allemagne) et coordonnée en France par l’Université Paris X Nanterre et l’Université de Franche-Comté : « Kinship and Social Security » (KASS). De septembre 2007 à avril 2008, il a travaillé pour la Maison des Sciences de l’Homme et de l’Environnement C. N. Ledoux (MSHE) de l’Université de Franche-Comté comme ingénieur de recherche afin de coordonner une enquête quantitative intitulée : « Les représentations de l’Europe en Franche-Comté » (financée par la Préfecture de la région Franche-Comté). De septembre 2005 à juin 2009, il a participé aux activités d’un programme de coordination de l’Union Européenne du 6e Programme-Cadre intitulé : « Coordination Action of European Network of the Territorial Intelligence » (CAENTI). Dans ce cadre, il a participé à l’expertise des projets de recherche-action du projet. D’octobre 2008 à mai 2009, Laurent Amiotte-Suchet a travaillé comme chef de projet (en coordination avec Jörg Stolz) sur Mandat de l’Office fédéral de la statistique (OFS) en vue du Relevé structurel 2010 afin de réévaluer la structuration des appartenances religieuses en Suisse dans le cadre des recensements de la population. Il a été à nouveau mandaté par l’OFS en 2012 pour élaborer le questionnaire destiné aux enquêtes thématiques « Langue, religion et culture ».

Entre 2007 et 2010, Laurent Amiotte-Suchet s’est principalement investi dans un projet de recherche de l’Observatoire des religions en Suisse : « National Congregation Study in Switzerland » (NCSS), financée par le FNS dans le cadre des Programmes nationaux de recherche en Suisse (PNR58). De 2010 à 2012, au sein de l’Institut de sciences sociales des religions contemporaines (ISSRC), il a effectué des recherches sur les pèlerinages romands à Notre-Dame de Lourdes et les grands rassemblements catholiques contemporains (JMJ de Madrid).

Depuis 2013, Laurent Amiotte-Suchet collabora activement au côté d’Annick Anchisi (HESAV) dans le cadre de projets de recherche FNS portant sur le viellissement des congrégations religieuses. Après un premier projet (2014-2017) pourtant sur les congrégations apostoliques, ces deux chercheurs collaborent à nouveau dans le cadre d’un nouveau projet (2018-2022) portant sur l’univers monastique.

Depuis 2001, Laurent Amiotte-Suchet fait partie des fondateurs et des membres du comité de direction de la revue en ligne de sciences humaines et sociales ethnographiques.org (www.ethnographiques.org). Il y est encore actif aujourd’hui.

Publications dans des revues ou des ouvrages collectifs :

(en cours d’actualisation)

  • « Pragmatique du fonctionnement d’un musée régional », in BARBE, Noël (sous la direction de). Culture et territoire. Qualification culturelle et inscription territoriales. Besançon. CRDP, 2006
  • « Tous égaux devant Dieu ? Réflexions sur les logiques d’éligibilité des miraculés », Social Compass, n° 52(2), 2005, pp. 241-254
  • « Mettre Dieu dans sa vie. L’apprentissage de la confiance en soi en milieu pentecôtiste français », in FATH, Sébastien (sous la direction de). Le protestantisme évangélique, un christianisme de conversion. Turnhout. Brépols, 2004
  • « Stabiliser une identité hétérogène par la patrimonialisation d’une maison typifiée », Nouvelles de l’Archéologie, n° 92, 2003, pp. 16-20 (avec Pierre Floux)
  • « Des pèlerins et des convertis. Les frontières de l’irruption du sacré », in FATH, Sébastien (sous la direction). La diversité évangélique. Paris. Exelcis, 2003
Vous êtes Laurent Amiotte-Suchet ?
N'hésitez pas à nous écrire pour mettre à jour votre fiche.