Dans le prochain numéro

Apprentissages sous tension. Ruptures, conflits, débats dans la globalisation des savoirs

Ce dossier propose de documenter et d’analyser les ajustements, mais surtout les tensions et les ruptures issues de la rencontre entre des contenus ou des modes d’apprentissage différents. Partout dans le monde, les individus font face à l’augmentation et à l’entrelacement croissant des schémas de référence et des moyens techniques et intellectuels à leur disposition pour transmettre leurs savoirs et organiser les apprentissages. Or, il arrive que certains de ces « modèles », qui plus est lorsqu’ils sont institutionnalisés, entrent en contradiction, voire présentent des incompatibilités profondes, notamment lorsqu’ils sont – ou apparaissent comme – nouveaux ou allogènes. Dans certains cas, ce type de situation peut même conduire à des expériences quasi « névrotiques », lorsque les références et les valeurs auxquelles il renvoie s’avèrent mutuellement exclusives ou contradictoires. Les articles de ce numéro analysent différentes situations d’apprentissage pour mettre en exergue les points de friction qui les caractérisent. Basées sur des descriptions ethnographiques détaillées, ces articles mettent en avant les résistances et les formes d’adaptations variables mises en œuvre par les acteurs (apprenants et instructeurs confondus) dans ce type de contexte. Leurs terrains donnent à entendre la pluralité des voix et la complexité des agencements sociaux et institutionnels qui les fondent, et nous révèlent, ce faisant, que tout apprentissage est peut-être d’abord une expérience polyphonique et polymorphe.

Dossier coordonné par Céline Travési, Sophie Chave-Dartoen, Nicolas Adell, Paul Sorrentino

Voir tous les numéros à venir.

Appels à contribution

Ethnographier les institutions totales

Lire la suite ou les autres appels Proposer un compte-rendu Proposer un article
Revue en lutte